Une lettre ouverte à mes collègues en 2e année.

Une lettre ouverte à mes collègues en 2e année.

par Ariane Lambert

Comme à chaque année, c’est le moment de la sortie des horaires d’externat pour les 2e années. Cet évènement fatidique craint de tous, qui selon les dires de plusieurs, déterminera le reste de notre vie…

C’est vrai que des rumeurs circulent du genre : « La sœur de amie a entendu dire que le chum de sa coloc est en ped parce qu’il avait eu sa ped à la sem 7, fac si tu veux entrer en pédiatrie faut que tu fasses ta ped à la sem 7 »... je vois ici une conclusion hâtive sur des bases +/- scientifiquement prouvées générant anxiété +++. Qu’en pensez-vous ?

Je pense qu’il faut vraiment faire attention à tous ces ouïe dires, il n’y a pas de chemin tracé pour nous malheureusement. Ça serait vraiment le fun, et c’est ce que tout le monde recherche. La fameuse question : « Qu’est-ce que je dois faire pour entrer dans telle résidence ? ». C’est un peu une question à choix multiples où toutes les réponses sont bonnes. Cependant, je ne peux nier que ça serait beaucoup plus facile et rassurant si une recette miracle existait.

Si vous n’avez pas eu l’horaire que vous vouliez, dites-vous que 99% de la classe est dans le même situation. Je me souviens l’année passée, je m’étais dit : « Omg, c’est vraiment pas du tout ça que je voulais !!!!! » Pour finalement m’asseoir, regarder mon horaire et me dire : « Ok, ouais, quelques trucs sont moins optimaux dans ma vision de mon horaire parfait, mais c’est pas la fin du monde. » Par exemple, je voulais mon stage de gériatrie le plus tard possible parce que ça m’intéressait pas. Et bien, finalement, j’adore ça la gériatrie ! Je suis vraiment contente de l’avoir eu plus tôt que ce que j’avais prévu dans mon horaire idéal !

Bref, il est presqu’impossible que chacun ait exactement, tel quel l’horaire qu’il voulait, si c’est le cas pour vous, et bien yéééééé !! Fêtez-ça ! Sinon, il faut voir le positif de la situation. Tout d’abord, peu importe où et quand tu fais un stage, une bonne évaluation reste une bonne évaluation et une bonne lettre de recommandation reste une bonne lettre de recommandation. Toutefois, si le stage qui vous intéresse le plus est mal placé, plusieurs options s’offrent à vous. On peut échanger avec un collègue (presque impossible, on va se le dire). Certains réussissent mêmes à changer des stages en août, au début de l’externat grâce aux horaires qui sont libérés par ceux prenant une année sabbatique. On peut prendre des stages à options avant ou après dans le domaine désiré pour mieux connaître quel genre de résidence et de pratique ce domaine peut offrir. De plus, ces stages à option permettent d’établir des contacts pour de la recherche ou des lettres de recommandations.

D’ailleurs, en parlant des stages à option, c’est vrai qu’il faut les choisir très, voire trop tôt pour des raisons administratives. Je me souviens que la première fois que j’ai choisi, je n’avais pas commencé l’externat, c’était un stage pour dans plus de 6 mois… genre moi qui sais pas quoi manger pour souper, ni comment m’habiller le matin, mon choix de stage à option c’était la fin du monde. Pour finalement réaliser que tsé, peu importe ce que je choisis, je vais apprendre quelque chose c’est sûr et certain étant donné qu’en tant qu’externe je connais rien du tout. Et apprendre, avoir une formation générale, c’est ça l’objectif numéro 1 de l’externat. Évidemment, faites pas comme moi qui a « clenché » les électifs au début, c’est idiot de faire des stages qui t’intéresses +/- avant les Carms hahaha ! Donc, mon conseil, prends quelque chose qui t’intéresses. Et si tu te découvres une passion d’ici là pour un domaine en particulier, il est toujours possible d’essayer de changer des stages à option.

 

En parlant de passion, c’est intéressant parce qu’au début de l’externat, il y a 2 types d’externes :

1-      Ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent faire (Exemple : Le futur orthopédiste du petit orteil qui fait de la recherche depuis 3 ans là-dedans, qui a fait pleins de stages d’observation, sa lettre de motivation est déjà faite pour le Carms et a eu 100% en anato en prémed)

2-      Ceux qui ont absolument aucune idée (Exemple : L’externe qui sait pas trop, aime un peu tout. Celui qui ressemble à un chevreuil devant les phares d’une auto lorsqu’un patron lui demande : « Toi, tu veux faire quoi dans la vie ? »)

Je ne pense pas qu’il y ait un type mieux que l’autre, chacun a ses avantages et inconvénients. Il faut se souvenir par contre qu’en arrivant à l’externat, on connait pas grand-chose des différentes résidences et pratiques possibles en médecine. Ainsi, plusieurs se découvrent des passions qu’ils n’auraient jamais pu imaginer. Il est essentiel de se garder l’esprit ouvert et savoir que jusqu’aux Carms, il n’est pas trop tard pour changer d’idée !

Donc si on résume :

1.       Peu importe l’horaire, il y a des avantages et inconvénients à chaque horaire. Les stages à options peuvent aider à pallier aux insatisfactions.

2.       Restons ouverts à toutes les possibilités qu’offrent la médecine.

On peut donc en conclure que non, Gestage ne détermine pas votre vie. L’horaire d’externat, comme le dit son nom, ne détermine que l’horaire des 2 prochaines années. Le reste de votre vie est dans un safespace… du moins jusqu’aux Carms ;)

(**Tous les exemples de ce texte sont purement tirés de mon imagination)